SATIROLOGIE

Groupe de Recherche sur la polémique, le pamphlet et la satire

SATIROLOGIE - Groupe de Recherche sur la polémique, le pamphlet et la satire

Les états: ordres, institutions et formes, dir. Martial Martin, Paris, Klincksieck, 2013.

Les hiérarchies sociales, d’une part, les assemblées représentatives, d’autre part, ou encore le genre littéraire des « états du monde » ont été étudiés, pour eux-mêmes. Mais, peu de travaux considèrent la profonde unité qui existe entre ces structures sociales, ces institutions politiques et ces formes esthétiques. Cet ouvrage collectif fait dialoguer les différentes disciplines (histoire sociale et politique, droit, littérature) autour de la notion d’état, dans sa cohérence et sa polysémie : à la fois situation sociale (condition, rang sans se restreindre aux trois ordres, voire office ou charge), assemblée des états (au sens large, englobant les états généraux, les assemblées provinciales ou encore les assemblées de notables) et inventaire (« états du monde », farces et soties, dialogues ou traités politiques, satyres ménippées…). Il s’agit, en outre, sans occulter les transformations politiques, sociales et esthétiques, de souligner la cohérence de la période pour ce qui concerne cet objet d’étude.

L’assemblée des états correspond-elle à un temps spécifique de la publicisation ? Comment rend-on compte, dans la littérature au sens large, des états comme événement politique ou comme hiérarchie sociale ? En quoi la littérature se nourrit-elle des représentations sociales en ordres ? Les renforce-t-elle en retour ? Les fait-elle évoluer ? Peut-on voir se mettre en place de grands genres autour des pratiques de communication dans et autour des états (cahiers de doléances, remontrances, théâtre ou disposition de l’assemblée) ? Quels sont les débats autour des états, de leur nombre, de leurs pouvoirs, de leurs relations au roi, au Parlement, aux sujets représentés ? Ce sont autant de questions abordées dans cet ouvrage qui propose à la fois des analyses transversales ou pluriséculaires (Gisela Naegle, Jonathan Dumont, Estelle Doudet et Charlotte Bouteille Meister, Pascal Debailly) et des études monographiques courtes (Myriam Yardeni, Hélène Duccini).

L’introduction de Martial Martin et les articles d’Estelle Doudet et Charlotte Bouteille-Meister, d’Hélène Duccini et Pascal Debailly sont éclairants sur les rapports entre la satire et la sérialité des états.

URL de référence: http://www.klincksieck.com/livre/?GCOI=22520100804530